La vingt-cinquieme heure online dating dating a freind

Voilà que réclamer le minimum de droit humain c'est chercher la polémique et le conflit avec un système biaisé que ce soit au niveau des appareils de l'état ou pire encore au niveau du net , où certains pleurnichent parce que leurs blogs risquent d'être bloqués , tendis que d'autres tunisiens crèvent corps et âmes et biens ,c'est triste et c'est obscène , c'est cette frilosité qui à mon avis est une forme de confort , mais un confort sans d'autres horizons que les pâturages permis par les cyberflics , et si c'est cela la raison d'être de la blogsphére ou du net tunisien , autant qu'ils crèvent de leur belle mort.

Tant d'unanimisme qui conditionne cette blogosphére autorisée me laisse pantois , en fait j'ai l'impression que certains blogueurs tunisiens croient que le net tunisien vit une situation normale , or nous vivons ,que certains le veuille ou non, une situation extrême , une situation de guerre civile au niveau de la culture en générale , de l'information et de la dynamique médiatique, c'est le calme plat de l'esclavagisme conquérant ,et nous tournons en rond , tous vos blogs à la mord moi le noeud qu'ils soient génériques , musicaux , intimistes ou n'importe quoi...tiennent à un poil de cul qui frise d'un milicien de l'ATI , c'est un état d'urgence où il vous faudra un jour plonger si vous ne voulez pas disparaître ,il n'y'a que l'authenticité et la vérité qui paient , tout le reste c'est du domaine de la forfaiture et c'est une question de pragmatisme que de reconnaître cela , des jeunes tunisiens avaient connus la torture les pénitenciers et même la mort, comme Z.

Les seuls valables pour la blogosphére tunisienne sont la liberté de ton , de penser , de diffuser , de critiquer et d’être sujet à critiques pour installer le débat dans le pluralisme et le déterminisme de tout un chacun, tout le reste tient l'absurde , de la médiocrité et en l’état actuel , l’état des lieux de cette blogosphére tunisienne il faut se rendre à l’évidence et reconnaître que le terrorisme des crétins vient s’ajouter à celui du pouvoir policier.

Faire la distinction entre "parler la politique" , "faire la politique" et parler comme le font tous ces esclaves des virées nocturnes , de la performance sexuelle , des histoires des ménages ect…en Tunisie,c'est de la pure masturbation intellectuelle ,c’est le genre d'argumentaires creux et vides pour occuper le néant qui fait marcher les gogos , tout est politique chez nous ,il ne peut en être autrement dans un pays limité à « bouffer et fermer sa gueule » et c’est bien le pouvoir illégitime qui impose aux nettoyens et autres blogueurs comme à la population tunisienne dans son ensemble cette contrainte psychologique , psychique et ce postulat, en Tunisie parler d’une façon claire , pragmatique , lucide et sans aucune compromission même de ses états d'âme , ses intimes convictions , ses désirs ect…et que dans notre propre demeure commune , cette Tunisie spoliée par toutes les mafias, quand le tourisme sexuel , le sida , la « hargua » emportent des dizaines de jeunes avec la bénédiction amourachée de cette dictature, quand on détourne les yeux devant le calvaire d’un martyr vivant comme Mohammed ABBOU, l’incroyable galère et non vie de tunisiens comme JEBALI , ZOUARI, M.MAZRZOUKI, MANAÏ et des centaines d’autres, on n’est pas crédible ,on est tout simplement un bouffe-merde, c’est bien la réalité de la majorité du net tunisien hors les sites interdits , quand on est dans cette désespérance et qu’on accepte ce genre de prostitution inhumaine sans foncer dans les barbelés des interdits et essayer de se libérer du carcan officiel , le mieux c’est de fermer sa gueule , souvent ça aide énormément .toujours la même rengaine , la plus part des "opposants " tunisiens au bled ou ailleurs sont répertoriés par le régime ,la plus part rentrent régulièrement en Tunisie et c'est chaque fois comme si c'était la dernière ,alors il ne faut pas justifier sa suffisance et sa lâcheté par ce soi-disant confort des supposés planqués à l'étranger qui critiquent à tout va , désormais ça ne marche plus.Et que dire des centaines de prisonniers politiques , et des martyrs vivants comme SI ABBOU et toute sa famille?

Search for la vingt-cinquieme heure online dating:

la vingt-cinquieme heure online dating-45la vingt-cinquieme heure online dating-41la vingt-cinquieme heure online dating-11

c'est déjà Bourg Irroumi directe ,c’est forcément contester l’arbitraire d’une barbarie sans nom qui domine et exploite le pays à mort, alors faire ou parler de politique cela n'a aucun sens dans notre pays si on se limite aux règles honteuses de ben Ali et ses sbires, et dans un cas comme dans un autre ,même si tu te soumets à leurs diktats, on le fait à ta place et dans le moule du seul politiquement autorisé, dans le poulailler de ce grand rassemblement des soi-disant deux millions d'encartés , parler de politique chez nous c'est ou bien faire de l'autisme ou alors se suicider , et d'ailleurs parler de politique en Tunisie, parler vrai et trancher dans le palpable dans cette taule à ciel ouvert ,c'est forcément en faire , forcément, la politique a tellement été décrédibilisée et aseptisée par un pouvoir totalitaire et par des gisants genre "après moi l'enfer" , je m"en fous des autres" genre les blogueurs tunisiens qui mettent en place un hit parade des copains et des coquins ect...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

One thought on “la vingt-cinquieme heure online dating”

  1. Ford soon dropped the "J" and worked for Universal Studios, playing minor roles in many television series throughout the late 1960s and early 1970s, including Gunsmoke, Ironside, The Virginian, The F. Not happy with the roles being offered to him, Ford became a self-taught professional carpenter to support his then-wife and two young sons.